Yongo logo
Notre rédaction
Expert Yongo
L’éducation financière, dont l’objectif est d’acquérir une maturité et une indépendance financière, s’envisage comme le reste : dès le plus jeune âge. Car il a été démontré que les enfants ayant reçu très jeune une éducation financière risquent moins des problèmes de cet ordre à l’âge adulte. C’est dire s’il est utile, certainement dès 6 ans, de les éveiller à cet aspect de la vie. Voici quelques astuces pour y parvenir.
1. Utilisez la publicité pour parler d’argent… et d’épargne

Faire de l’argent un sujet tabou ? Certainement pas ! La bonne idée est de parler d’argent. Car il est partout. Notamment dans les magasins. Si votre enfant de 6 ans vous accompagne au supermarché, profitez-en pour comparer les prix, les marques, les emballages. Ces derniers sont en effet amplement utilisés par les publicitaires pour attirer et vendre des produits qui ne seront ni moins chers, ni meilleurs. Au contraire ! Faites-en la démonstration : achetez le produit le plus attrayant en rayon et ses équivalents moins « séduisants ». Une fois de retour chez vous, bandez-lui les yeux et faites-lui tester et définir celui qui, pour lui, est le meilleur. Il risque d’être surpris. Et de retenir la leçon !

Cet éveil à la publicité peut aussi se faire à travers les folders publicitaires. Vous pouvez y identifier certaines techniques de vente pour séduire (utilisation de héros de BD, de sportifs de haut niveau, de personnalités…). Vous regardez un film ? Profitez-en pour souligner la technique du « placement de produit ». Autant de façons de séduire, non d’informer.

Cet éveil à la publicité, cet apprentissage d’un regard critique sur les messages que nous recevons en permanence est une première façon de lui apprendre à gérer son budget, à réfléchir avant d’acheter et donc à économiser pas mal d’argent !

 

2. Donnez-lui de l’argent de poche pour lui apprendre à gérer de l’argent

Pour apprendre à responsabiliser un enfant face à l’argent et lui inculquer les premières notions d’épargne, l’argent de poche est un outil idéal. Mais certainement pas obligatoire. À chacun de faire selon son budget. Si celui-ci le permet, un bon moment pour commencer à donner de l’argent de poche est en première année primaire, quand l’enfant commence à compter et à reconnaître pièces et billets. Quant à savoir combien il convient de lui donner, il faut savoir ici que le montant importe peu. Ce qui compte c’est de respecter certaines règles liées à l’argent de poche. En voici les principales : convenir d’un montant (5 euros au début, c’est très bien !) et le respecter quoi qu’il arrive. Convenir aussi d’un moment : pour les plus jeunes, toutes les semaines est idéal car ils ont du mal à se projeter dans le futur. Ensuite, au fur et à mesure que l’enfant grandit, on passera à quinze jours puis à un mois. Quand l’argent de poche est dépensé, on ne donne pas d’extra, on attend le moment convenu. On est clair aussi sur l’objectif de cet argent : acheter ce que l’on veut ou acheter ses vêtements et payer ses sorties. Tout cela est très différent et mieux vaut être clair dès le départ. Enfin, et c’est très important, n’utilisez jamais l’argent de poche comme punition ou comme récompense.

Une bonne idée est de rédiger un contrat. Voici un exemple pour vous aider.

 

3. Aidez-le à faire des choix conscients et à ne pas succomber aux sirènes de la publicité

L’achat du premier GSM ou du premier smartphone offre une belle occasion d’aiguiser encore un peu son sens critique, son éveil aux finances et de débusquer les messages alléchants de la publicité. Pour qu’il ne succombe pas aux sirènes de la publicité et des modes, il est primordial de l’impliquer dans cet achat.

D’abord, voyez avec lui ce qu’il en fera exactement pour bien cerner son besoin et ne pas payer des fonctionnalités inutiles. Avec cette info, comparez puis fixez un budget réaliste à ne pas dépasser pour mieux orienter les recherches.

Ensuite, abordez le sujet des frais induits par l’achat d’un GSM. Car bien sûr, acheter un GSM n’est pas le tout. Il y a ensuite l’abonnement ou la carte prépayée. Attirez aussi son attention, calcul à l’appui, sur le piège des offres où l’acquisition d’un GSM à 10 euros, par exemple, est systématiquement liée à un abonnement, pour un an au moins, à un opérateur qui, bien sûr, retrouvera dans son abonnement, le prix du GSM « offert ».

Enfin, soyez clair sur la répartition des frais : qui paie quoi ? Que se passe-t-il si le GSM est perdu, volé ou cassé ?

 

4. Un gros achat en vue ? Une belle occasion de lui parler épargne !

Si ses besoins l’orientent, notamment pour son GSM ou son smartphone, vers un achat d’un prix assez élevé, saisissez l’occasion de l’initier à la patience et à l’épargne. Car oui, l’éducation financière, c’est aussi apprendre à patiemment mettre de côté pour rassembler le montant nécessaire et atteindre son objectif au bout de quelques semaines ou de quelques mois. Une manière d’éviter tout achat impulsif et non réfléchi. Dans cet apprentissage, un enfant de 6 ans aura besoin de voir son épargne grandir. C’est là que l’usage de l’app Yongo pourra être très utile. Non seulement elle permet de rassembler amis, famille et proches autour d’un objectif d’épargne (le smartphone, par exemple), mais aussi d’illustrer l’objectif d’épargne et de suivre l’évolution de son épargne. Ces deux points étant primordiaux pour les plus jeunes. Dès 8 ans, il pourra même estimer le temps qu’il lui faudra pour atteindre son objectif. Et à partir de 11 ans, il pourra même se projeter plus loin et décider, avec vous, de mettre également de côté pour plus tard, pour se lancer dans sa vie d’adulte. Encore un point pour lequel Yongo vous sera d’une aide précieuse. Mais surtout, ne grillez pas les étapes. Avant 11 ans, votre enfant a besoin d’objectifs concrets pour s’initier à l’épargne.

Articles récents

Parler d'argent avec ses enfants. Oui ou non ?
En savoir plus
Notre rédaction
Argent de poche : 7 choses à faire et à ne pas faire
En savoir plus
Marijke Bisschop
Un smartphone pour votre enfant : qui paie quoi ?
En savoir plus
Marijke Bisschop


La plateforme d’épargne et d’investissement innovante de Yongo vous permet d’investir pour l’avenir de votre enfant.

Service client +32 (0)2 664 03 80
On est disponible
Lun-Ven : de 08h à 18h

Contact FAQ