Yongo logo
Notre rédaction
Expert Yongo
Isabelle a ouvert un Yongo pour sa fille. Via son Yongo, Hélène (10 ans) épargne d’elle-même à court terme pour s’offrir des cadeaux de temps en temps, alors qu’Isabelle et son mari épargnent chaque mois quelques euros pour préparer l’avenir de leur fille. Pourquoi ont-ils opté pour Yongo ? Isabelle vous en dit plus.
"Chaque année à Noël, Hélène reçoit de ses grands-parents une belle somme d'argent en cadeau. Et elle a d'ores et déjà décidé que cet argent serait versé sur son Yongo Star, pour plus tard."
L'argent n'est pas inépuisable

"Je n’ai jamais de cash dans mon portefeuille. Au supermarché, j’utilise toujours ma carte bancaire. Pour un enfant, la source paraît donc inépuisable : il suffit d’entrer son code et la dépense est aussitôt réglée ! Yongo rend l’argent plus visible et concret pour ma fille. Elle remarque que rien n’est gratuit et elle se montre désormais curieuse quant au prix des choses. J’estime qu’il est important de lui apprendre la valeur de l’argent et de stimuler ce processus."

L'épargne virtuelle est un jeu d'enfant

"Le design de Yongo est particulièrement bien adapté aux enfants. Hélène fait partie de cette génération qui a grandi avec une tablette. L’app Yongo est donc un jeu d’enfant pour elle. Je n’ai jamais dû lui expliquer comment ajouter des souhaits ou créer des projets d’épargne. Elle a tout compris du premier coup. Et elle adore ! Elle crée des projets d’épargne et recherche ensuite des images sur Internet qu’elle ajoute ensuite dans son Yongo."

Gérer son argent en toute indépendance

"Hélène reçoit chaque mois 10 euros, qu’elle verse directement sur son compte Yongo Dreams. Nous lui laissons une grande liberté : elle peut créer de sa propre initiative des projets d’épargne via l’app Yongo et c’est donc elle qui choisit ce pour quoi elle épargne. Elle a juste besoin de mon accord lorsqu’elle souhaite inviter quelqu'un à épargner avec elle."

Hélène et son papa
Faire le tri entre tous les souhaits

"Notre fille utilise l’app Yongo au quotidien sur son GSM. Elle y inscrit toutes les choses qu’elle aimerait s’acheter, du jeu d’ordinateur à un étui pour sa flûte traversière. Ces souhaits changent bien souvent d’un jour à l’autre… Elle sélectionne les 3 principaux et peut ensuite suivre sur son app à quel pourcentage du montant nécessaire elle se situe déjà. Suivre l’évolution la motive énormément."

Epargner pour plus tard

"Il y a encore quelques années, nous épargnions pour Hélène sur un compte d’épargne classique. Une fois par an, nous recevions un aperçu du montant épargné mais, pour le reste, nous n’y pensions même pas. D’autant que ce compte d’épargne ne produisait quasi plus d’intérêts. Nous avons depuis lors transféré cet argent sur Yongo Star et nous continuons de mettre chaque mois 100 euros de côté. Si nous avons opté pour Yongo Star, c’est parce que ce compte est lié à des fonds d'investissement. Il y a donc de fortes chances qu’il produise davantage d’intérêts. Ce n’est bien sûr pas à nous de gérer ces fonds ; on se contente de suivre le montant dans l’app Yongo, ou via le site internet. Chaque année, Hélène reçoit de ses grands-parents une belle somme d’argent en cadeau. Et elle a d’ores et déjà décidé que cet argent serait versé sur son Yongo Star, pour plus tard."

Un cadeau d'anniversaire collectif

"Pour son 10e anniversaire, Hélène souhaitait une console Nintendo. Elle a donc créé un événement via son app Yongo et a invité, avec mon accord, sa famille, ses amis et sa marraine à épargner avec elle via Yongo. Ceux-ci avaient plutôt l’habitude de lui offrir un bon ou une enveloppe. Ils ne connaissaient pas encore Yongo, mais l’invitation était suffisamment bien faite pour les guider. Ils ont apprécié de découvrir ce pour quoi elle épargnait. Et Hélène était heureuse, car au final elle a pu s’acheter sa Nintendo."


Attendre le plus longtemps possible

"L’argent que nous économisons pour Hélène via Yongo Star lui sera remis à ses 24 ans. Lorsque nous avons ouvert son Yongo, nous pouvions choisir la date de fin, mais nous estimions que 18 ans est encore un âge trop jeune pour lui confier une telle somme. On atteindra grosso modo les 20.000 euros, ce qui n’est pas rien. Nous partons du principe qu’à l’issue de ses études, soit à 24 ans, elle se montrera suffisamment responsable pour gérer une telle somme d’argent. C’est également l’âge auquel elle aura en tête de grands projets, comme l’achat d’un appartement par exemple. Cette épargne sera un coup de pouce bienvenu."

L'épargne n'est plus un concept abstrait

"Yongo suscite son intérêt et elle se montre plus lucide en matière d’argent. C’est bien plus qu’un simple compte d’épargne. Elle apprend aussi à fixer ses priorités. Elle avait ainsi épargné de quoi s’acheter 3 jeux vidéo mais elle a fini par n’en acheter qu’un. Elle a préféré garder le reste et continuer à épargner pour d’autres choses sur sa liste. Elle est donc bien consciente qu’elle doit faire des choix. De surcroît, elle comprend désormais que l’argent de doit pas être dilapidé."

 

Comme Isabelle, découvrez Yongo !

Sur le même sujet

Comment épargner et investir intelligemment pour vos enfants ?
En savoir plus
Pascal Paepen
Quand commencer à parler d’argent avec mon enfant ?
En savoir plus
Marijke Bisschop
5 bonnes raisons de ne plus donner d’enveloppe aux enfants.
En savoir plus
Silke De Valck



La plateforme d’épargne et d’investissement innovante de Yongo vous permet d’investir pour l’avenir de votre enfant.

Service client +32 (0)2 664 03 80
On est disponible
Lun-Ven : de 08h à 18h

Contact FAQ