Yongo logo
Notre rédaction
Expert Yongo
En tant que parent célibataire, ce n’est pas toujours évident d’épargner ou d'investir. Vous rencontrez peut-être déjà des difficultés pour votre propre épargne, alors pour celle de votre enfant cela peut devenir encore plus compliqué. Dans cet article, nous vous suggérons quelques possibilités.
Une maman avec son enfant
Des coûts, encore des coûts et ... toujours des coûts

Le loyer ou le prêt de votre maison ou de votre appartement, les assurances, l’eau, le gaz, l’électricité, la mutualité, la TV, la connexion internet, les courses ou encore les frais scolaires … Vous travaillez beaucoup pour couvrir ces frais. Et l’argent gagné a souvent tendance à prendre moins de temps pour disparaître que pour arriver sur votre compte.

En plus de ces coûts fixes, vous souhaitez tout de même vous faire plaisir de temps en temps : un nouveau vêtement, une soirée amusante avec les amis, un weekend détente ou même partir en vacances.

Et puis, vous ne souhaitez pas être à court pour votre enfant : il faut s’assurer qu’il puisse aller à l’école avec le matériel nécessaire, une inscription dans un club sportif ou la pratique d’une passion, organiser une fête de temps en temps et offrir quelques cadeaux, comme lors de son anniversaire par exemple, le camp scout de l’été, mettre quelques euros de côté pour son avenir, etc. Ce n’est donc pas une tâche facile pour les parents célibataires, mais ils font leur possible pour que tout cela se produise.

 

Epargner ou investir pour votre enfant

Préparer l’avenir financier de votre enfant n’est pas une mission impossible. Vous décidez vous-même comment vous allez vous organiser : à votre rythme, lorsque votre situation financière le permet, des petits montants réguliers, avec l’aide de la famille et des amis, sur le court terme ou sur le long terme. Voici un aperçu :

 

1. Bébés, tout-petits et enfants d'âge préscolaire

Les grands-parents, parrain, marraine, les amis … Ils souhaitent tous le meilleur pour votre enfant. Mais parfois, un nouveau jouet ou le jeu vidéo du moment n’est pas la meilleure solution.

En tant que parent, vous savez mieux que personne ce dont a besoin votre enfant sur le court terme : un premier vélo, un nouveau cartable, des fournitures scolaires, des nouvelles chaussures, un nouveau manteau plus chaud pour l’hiver, etc. Toutes des choses très utiles et qui demandent un budget considérable.

Osez énumérer ces affaires sur une liste et partagez-là avec votre entourage, votre famille, vos amis et même vos voisins. Expliquez-leur que votre enfant a réellement besoin de toutes ces affaires. Les gens sont toujours heureux de pouvoir offrir quelque chose d’utile et cela vous sera d’une grande aide.

 

2. Les jeunes enfants et les ados

Pour les jeunes enfants et les ados, certaines choses ne se refusent pas : une fête d’anniversaire, une communion, un camp d’été avec les scouts, une journée dans un parc d’attraction, etc. Mais tout cela coûte bien évidement de l’argent.

Si ces activités ne se refusent pas, vous n’y pensez pas forcément à l’avance. Et quoi de plus frustrant que devoir refuser tout cela à votre enfant en dernière minute ? Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, il vaut donc mieux prévoir ces activités à l’avance et fixer des objectifs d’épargne. D’ailleurs, n’hésitez pas à lire nos 7 conseils pour organiser une fête à moindre prix.

Vous pouvez également vous montrer créatif d’un point de vue financier pour apporter un petit plus lors de ces fêtes : par exemple, demandez à votre famille et à vos amis de faire un cadeau en commun pour la location d’un château gonflable. Tout le monde sera heureux !

Vous pouvez également créer une liste de souhaits, ensemble avec votre enfant, pour certaines occasions comme son anniversaire, Noël et Nouvel An ou même pour un bon bulletin. De cette façon, vous éviterez les cadeaux inutiles qui finissent au fond d’une armoire. Parfois, il vaut mieux demander un plus grand cadeau (comme une journée dans un parc d’attraction ou un voyage) et suggérer aux personnes de se regrouper plutôt que de recevoir plein de petites babioles non souhaitées.

 

3. Les jeunes adultes

Les cas précédents concernaient des projets à court terme. Mais vous pouvez également donner un coup de pouce financier à votre enfant sur le long terme. Votre enfant grandira vite et ses projets seront de plus en plus nombreux : des études supérieures, une première voiture, un petit appartement. Il pourra alors utiliser cet argent pour l’un de ces projets ou simplement le conserver en cas de besoin.

Que vous puissiez épargner de petits ou de grands montants, seul ou avec l’aide de votre famille et de vos amis, régulièrement ou non, peu importe. Au final, le montant total épargné sera versé à votre enfant et constituera un très beau capital de départ pour qu’il puisse débuter sa vie active de la meilleure des façons !

Lisez comment Isabelle épargne sur le court et le long terme pour sa fille de 10 ans.

Et continuez à suivre notre blog. Prochainement, nous répondrons à de nombreuses questions pratiques posées par des parents célibataires en rapport avec l’épargne de leur enfant.

 

J'épargne pour mon enfant avec Yongo ! >

 

Sur le même sujet

Comment épargner et investir intelligemment pour vos enfants ?
En savoir plus
Pascal Paepen
Allocations familiales : les épargner ou les dépenser?
En savoir plus
Notre rédaction
Argent de poche : 7 choses à faire et à ne pas faire
En savoir plus
Marijke Bisschop


La plateforme d’épargne et d’investissement innovante de Yongo vous permet d’investir pour l’avenir de votre enfant.

Service client +32 (0)2 664 03 80
On est disponible
Lun-Ven : de 08h à 18h

Contact FAQ