Épargner pour votre enfant : ce que pensent 1.000 parents belges

Épargner pour votre enfant : ce que pensent 1000 parents belges

Charlotte Seemuller
Charlotte Seemuller
Journaliste et maman

En tant que parent, vous savez à quel point il est important de savoir gérer son argent. Et vous souhaitez certainement l’apprendre à votre enfant. Mais comment faire ? Pourquoi ne pas commencer par l’argent de poche ! 

En collaboration avec le bureau d’études iVOX, Yongo a réalisé un sondage en ligne en juin 2018 afin d’analyser le comportement de 1.000 parents belges au sujet de l’épargne pour leurs enfants âgés de 6 à 12 ans. Parmi les sujets évoqués, l’argent de poche. Alors, comment s’y prennent les autres parents ?

Pourquoi donner de l'argent de poche ?

D’après notre enquête, plus de la moitié des parents interrogés (55 %) donnent de l’argent de poche au moins une fois par mois. 

« Souvent, les parents donnent de l’argent de poche et cela ne va pas plus loin. L’enfant reçoit de l’argent et ensuite, il doit tirer son plan tout seul. D’un point de vue pédagogique, cette situation n’est pas idéale. Quand on donne de l’argent de poche à son enfant, c’est avant tout pour lui apprendre à le gérer. Il est donc important d’accompagner l’enfant, de créer un dialogue et, surtout, de fixer des règles. Cela vous permettra également d’éviter d’éventuelles frustrations » explique Marijke Bisschop, pédagogue et thérapeute comportementaliste.

L’argent de poche est le début d’un long apprentissage, une étape importante dans l’éducation de votre enfant. Avec de petits montants, votre enfant va pouvoir commencer à se familiariser avec l’argent. L’objectif principal n’est pas l’enrichissement, mais plutôt l’encouragement à devenir autonome et responsable.

Apprendre signifie souvent faire des erreurs. Votre enfant fera certainement des achats inutiles ou impulsifs avec son argent de poche. Par la suite, il comprendra certainement qu’il a gaspillé ses économies. Tant mieux ! Les enfants font tous des erreurs et c’est comme ça qu’ils apprennent à gérer leur argent

« Pour stimuler l’apprentissage, on peut emmener les enfants dans les magasins ou faire des petits exercices pratiques. Bien évidemment, il faudra les laisser faire des erreurs même si c’est difficile en tant que parent. Ainsi, l’enfant apprendra de ses erreurs. Par la suite, il sera toujours temps d’en discuter avec lui et de lui expliquer pourquoi il s’agissait d’un mauvais achat » développe Patrick Binot, ancien directeur de la Ligue des familles.

de helft van de ouders geeft minstens maadelijks geld aan kind

Quand donner de l'argent de poche ?

Notre enquête montre que 38 % des parents donnent régulièrement de l’argent de poche et ce, sans raison spécifique. À l’inverse, plus de la moitié des parents (52 %) attendent une occasion spéciale pour offrir de l’argent.

4 op 10 ouders geven regelmatig zakgeld

Selon Marijke Bisschop, « donner de l’argent de poche sans raison et trop facilement, ce n’est pas forcément bon ! Il vaut mieux déterminer un montant fixe et convenir d’un moment précis. Si l’enfant gère mal son argent, et qu’il doit attendre plusieurs jours ou semaines avant d’en recevoir à nouveau, alors il apprendra de ses erreurs et cela lui servira de leçon. Dans cette situation, l’argent de poche prend tout son sens dans le processus d’apprentissage. Il ne faut donc pas renflouer les caisses automatiquement ! Ce ne serait pas lui rendre service pour l’avenir… ».

20 % des parents donnent de l’argent pour une occasion spéciale, comme par exemple un beau bulletin à l’école. En moyenne, les parents offrent 18 € pour un beau bulletin. Nos experts ne recommandent pas d’utiliser l’argent de poche comme récompense et encore moins comme punition. 

« Il ne faut pas donner plus d’argent de poche pour un beau bulletin. L’enfant sait qu’il doit bien travailler à l’école, c’est normal. Si on commence à donner plus d’argent une première fois, alors chaque année il y a un risque de vouloir donner toujours plus. Cela peut aussi entrainer une forme de compétition entre les enfants au sein de la même famille » souligne Marijke Bisschop.

Vous pouvez toujours récompenser votre enfant pour son beau bulletin ou parce qu’il a bien participé aux tâches ménagères. Mais cette récompense doit être bien distincte de l’argent de poche.

Un enfant est prêt à recevoir de l’argent de poche vers environ 6 ou 7 ans. C’est à cet âge-là qu’il apprend à compter à l’école. Plus l’enfant grandit, plus les parents ont tendance à lui donner de l’argent de poche. Entre 6 et 8 ans, 28 % des enfants reçoivent de l’argent de poche. Entre 9 et 10 ans, 34 % des enfants en reçoivent et pour les 11-12 ans, cela grimpe jusqu’à 53 %. 

Hoe ouder het kind, hoe meer ouders de neiging hebben om zakgeld te geven

Quel montant donner ?

De nombreux parents éprouvent des difficultés lorsqu’ils doivent définir un montant pour l’argent de poche. Ce sujet est souvent source de discussions au sein de la famille. 

Yves Coemans
, attaché au service d’étude de Gezinsbond, le confirme : « Cette question est souvent posée par les parents. Il n’y a pas de montant idéal. Cela dépend de ce que l’enfant doit payer par lui-même. La meilleure solution est donc d’en discuter avec votre enfant. »

« L’argent ne s’apprend pas uniquement à l’école, mais surtout au sein de la famille ! » Pascal Paepen, expert financier

D’un côté, beaucoup de parents semblent assez perdus. Alors que nous avons souvent tendance à nous fier aux normes, l’absence d’un montant standard pose ici problème. Certains cherchent à prendre conseil auprès d’autres parents. Mais les montants varient fortement d’une famille à l’autre. Il s’agit d’une décision propre à la situation de chaque foyer et cela dépend également de ce à quoi l’argent de poche peut ou ne peut pas servir. 

De l’autre côté, les enfants entendent et apprennent un tas de choses à propos de l’argent de poche. Il ne faut pas être naïf : ils en parlent dans la cour de récré ! Très vite, ils se rendent compte qu’ils reçoivent plus ou moins que d’autres et cela peut engendrer des frustrations. 

« En Belgique, nous avons un certain complexe par rapport à l’argent. Très peu de parents parlent d’argent avec leurs enfants. Pourtant, il faut oser en parler. L’argent ne s’apprend pas uniquement à l’école, mais surtout au sein de la famille ! » insiste Pascal Paepen, expert financier indépendant.

Voilà pourquoi il est important de dialoguer avec votre enfant et de fixer des règles. Et pourquoi pas les mettre noir sur blanc grâce à un contrat d’argent de poche ? De manière générale, nos 4 experts sont d’accord sur un point : il vaut mieux donner trop peu que trop. Quelques pièces suffisent déjà pour que votre enfant fasse ses premières expériences et qu’il apprenne à se débrouiller.


Avant d’entamer le dialogue avec votre enfant, nous vous conseillons fortement de lire notre article sur les 7 choses à faire et à ne pas faire avec l’argent de poche ! 

Qui peut donner de l'argent de poche ?

Evidemment, les parents sont les premiers à donner de l’argent de poche. Mais d’autres membres de la famille s’invitent souvent dans la danse. 

Tout d’abord, les grands-parents adorent faire plaisir aux petits-enfants. Notre enquête montre que 3 grands-parents sur 4 donnent de l’argent à leur(s) petit(s)-enfant(s) au moins plusieurs fois par an. Chez un grand-parent sur 5, les petits-enfants reçoivent de l’argent de poche au moins une fois par mois.  

« Les grands-parents qui donnent de l’argent de poche viennent un peu compliquer la situation. Evidemment, cela part d’une bonne intention. Parfois, des grands-parents offrent 100 € pour n’importe quel prétexte ou alors juste pour faire plaisir quand ils passent le dimanche. Ce n’est pas idéal car d’un côté, les parents fixent un montant et une fréquence dans le but d’apprendre la valeur de l’argent. De l’autre côté, les grands-parents offrent des montants qui paraissent gigantesques pour l’enfant et sans aucune raison. Cela peut venir perturber le processus d’apprentissage ou même pousser l’enfant à réclamer plus auprès de ses parents» souligne Patrick Binot.

Ensuite, les parrains et marraines donnent aussi parfois de l’argent. Pour 50 % d’entre eux, c’est le cas quelques fois par an. Ils ont plutôt tendance à attendre des occasions spéciales comme un anniversaire, Noël, Pâques ou Carnaval. 

La plupart des parents (73 %) ne se soucient pas du montant que reçoit leur enfant de la part d’autres personnes. Seulement 20 % des parents sont impliqués et se mettent d’accord avec les grands-parents, parrains et marraines. Lorsqu’il s’agit de cadeaux, 41 % des parents souhaitent être consultés pour éviter les cadeaux inutiles

Bijvoorbeeld ¾ gaat naar iets leuks en ¼ gaat in het spaarvarkentje.

Pratiquement, comment s'y prendre ?

L’argent de poche est la solution idéale pour apprendre à votre enfant à gérer son argent. En tant que parent, vous savez à quel point cette connaissance est importante. Avoir de l’argent ne signifie pas seulement payer les factures, mais aussi mettre un peu d’argent de côté pour se faire plaisir ou pour faire face à une situation imprévue. 

L’épargne est un concept abstrait pour les enfants, mieux vaut donc les sensibiliser dès le plus jeune âge. Lorsque vous donnez de l’argent de poche à votre enfant, vous pouvez lui conseiller d’ épargner une petite partie. Par exemple, ¾ pour se faire plaisir et mettre ¼ de côté. 

Grâce à notre plateforme d’épargne et d’investissement en ligne Yongo, votre enfant peut épargner une partie de son argent de poche tout en s’amusant ! Fixez ensemble des objectifs d’épargne. Assez d’argent de poche épargné ? Mission accomplie ! Votre enfant peut s’offrir un chouette cadeau ou réaliser un projet de rêve. Découvrez comment utiliser Yongo pour l’argent de poche de votre enfant !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Découvrez tout ce que Yongo peut faire pour vous :

Nous sommes disponibles

du lundi au vendredi

de 8 à 18h.

Pour l’instant, nous ne sommes pas disponibles

Nous le sommes du lundi au vendredi de 8 à 18h.